Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Planète Alpaga

Le syndrome du lama furieux.

21 Mai 2012 , Rédigé par Le Blog de Planète Alpaga

Rencontre avec un alpaga furieux :

 

Cela fait bien longtemps que je connais et que j'entends parler du syndrome du lama furieux, mais je n'avais jamais vu un individu qui en était atteint, jusqu'à samedi dernier...

 

Depuis quelques temps je suis en contact téléphonique avec une personne, que nous nommerons ici Mr X, qui cherchait des conseils sur les alpagas.

Il y a 2 ans et demi, Mr X a acheté 2 petits mâles de 6 mois. Il voulait essayer de les dresser afin de leur faire réaliser  des sortes de numéros de spectacle. Les 2 alpagas étaient bien gentils, plus particulièrement l'un d'entre eux qui n'était vraiment pas farouche.  Il les caressait beaucoup, il jouait avec, il les laissait rentrer dans la maison, et tout le monde était content, et tout le monde s'entendait à merveille...

Et puis les mois se sont écoulés, et les alpagas ont grandi.

Un jour, le jeune alpaga le moins téméraire est tombé malade et malheureusement est mort.

Mr X fut bien triste et acheta une femelle gestante pour que son jeune alpaga mâle, qui lui restait, ne se retrouve pas seul.

Ce dernier avait alors un peu plus de 2 ans.

Quand Mr X m'a appelé la première fois, il y a 5 mois, son alpaga devenait de moins en moins commode. Par exemple, quand Mr X s'approchait de la porte de l'enclos, celui-ci s'avançait rapidement devant lui et se dressait sur ses postérieures. Si Mr X parvenait à lui accrocher la longe au licol, son alpaga, ainsi attaché, redevenait plus tranquille.

Malheureusement son comportement s'est rapidement confirmé et l'alpaga est devenu incontrôlable pour Mr X.

Aujourd'hui il ne peut même plus rentrer dans l'enclos, son alpaga le charge et lui crache directement dessus. Il va avoir 3 ans, il est sexuellement mature et se montre comme un mâle dominant qui ne respecte plus du tout son propriétaire.

Un souci supplémentaire pour Mr X, c'est que sa femelle alpaga, qui devrait mettre bas prochainement, se trouve dans la même parcelle que son mâle. Il ne sait plus quoi faire et me demande de l'aide. Je lui propose que je vienne  voir son spécimen.

J'espère que ce dernier ne se comportera pas avec moi comme avec son propriétaire. Je me dis qu'il y a peut-être une chance pour qu'il me respecte puisqu'il ne me connaît pas. Il sera peut-être plus méfiant, moins "rentre-dedans". Je pense qu'il va voir que je n'ai pas peur de lui, et j'espère que cela va changer quelque chose.

En fait c'est simple : soit cet alpaga considère son propriétaire ( et uniquement lui ) comme l'un des siens, et il le rejette, comme ferait tout mâle dominant face à un congénère.  Soit il ne fait aucune distinction entre aucun des bipèdes humains et  ceux de son espèce, et dans ce cas là : moi, Mr X ou un autre, ce sera le même résultat...

 

Je suis donc arrivé chez Mr X samedi matin. Je prends une longe et je demande à Mr X de rester à l'écart. Je m'avance vers la porte de l'enclos et je m'adresse à notre alpaga en disant un truc du genre : -Alors, salut le petit paga, c'est toi que je viens voir...  Là, il bondit sur la porte, se dresse sur ses pattes postérieures et fait quelques pas en équilibre en me faisant face. La clôture monte juqu'à 2 mètres, la tête de notre alpaga est à son niveau. Il est claque un peu de la langue en signe d'hostilité, et puis il s'écarte.

Je rentre dans le parc, je me retourne pour refermer la porte derrière moi - j'ai un peu de mal parce que celle-ci est mal fichue - et paf, je me fais brutalement tamponné par l'alpaga... Ok ! Il va y avoir du sport.

Je le vois s'éloigner et revenir à la charge. A 3 mètres de moi, il se dresse et veut de nouveau me rentrer dedans, de tout son buste.  On se choque. Il y a impact mais je ne parviens pas à l'agripper. Je gueule un coup et j'avance sur lui. Il ne bouge plus. -Là, mon gars. Là, tout doux, tout doux... Il repart, fait un tour et me charge à nouveau. Cette fois-ci, je le tiens par le cou, j'essaye de lui attraper les oreilles. Il crie, il crache, il se débat, il rue, je tiens bon, je ne lâche pas prise et je parviens à accrocher le mousqueton à son licol. Rapidement, il me parait évident que si je lui laisse du mou il veut me faire face pour me cracher dessus, il veut ruer pour s'échapper ou me piétiner, ou même il cherche à me mordre. Il n'arrête pas de cracher et de crier. J'essaye de calmer le jeu. J'affirme comme je peux ma supériorité physique grâce à ma prise de main sur la longe, sous son menton.

Je veux lui montrer que je ne vais pas lui faire du mal, mais que je ne consentirai pas à lui laisser faire ce qu'il veut. Pour qu'il se calme je lui fais faire quelques pas. Il n'accepte rien, il se débat, il crache et ne se rend pas. Nous luttons... Parfois je m'essouffle, mais je résiste. Je dois faire preuve d'une grande vigilance pour qu'il ne m'échappe pas. Il ne faut surtout pas le lâcher : immédiatement il me le ferait payer. Je garde le dessus. Je le maîtrise tant bien que mal. J'essaye tout : la douceur : je lui parle dans l'oreille. La force : je le contrains à se coucher. L'indifférence : je siffle en regardant le ciel, comme si de rien n'était...  Mais rien n'y fait, je commence à avoir l'impression que ce duel ne sert à rien...

Au bout d'une demie-heure, je décide d'arrêter la confrontation. C'est évident : cet alpaga ne cédera pas, il est bel et bien furieux, furieux contre moi, furieux contre tous.

Nous décidons de sortir du parc la femelle gestante, pour la mettre ailleurs, où Mr X pourra la surveiller et la soigner.

Lorsque je détache l'alpaga pour le libérer, il fait juste un petit tour et fait encore mine de me charger. Je le repousse avec la longe. Je referme la porte de l'enclos. Il se jette dessus et se dresse à nouveau. Je le gifle avec la longe et il se recule.

Je suis déçu et triste. C'est un bel alpaga, il est bi-colore marron et blanc, il a fier allure, mais voilà, il est complètement furieux.

J'avais dit à Mr X qu'éventuellement, selon le degré de son agressivité, je prendrai son alpaga chez moi. Mais face à un tel énergumène je refuse cette possibilité. Je suis désolé pour Mr X, et je suis encore plus navré pour l'alpaga.

Le syndrome du lama furieux arrive lorsque petit, le lama ou l'alpaga, reçoit de la part de son éleveur trop d'affection, trop de contact. Ce sera souvent le cas pour des jeunes élevés au biberon, et que l'on se met à dorloter un peu trop. Je pense que cela peut arriver autant chez les femelles que chez les mâles, mais les dégâts sont plus importants, et quasiment ingérables, chez les mâles qui seront encore plus agressifs à partir de 3 ans.

Tout porte à croire que l'alpaga ou le lama atteint du syndrome nous voit comme l'un des siens. Un mâle étalon, qui est dans un lot de femelles, se confronte et rejette tout autre mâle qui s'approche; les combats peuvent être assez violents même !

Dans cette histoire, on peut se demander si les causes de ce comportement furieux, chez l'alpaga de Mr X, dépendent de l'attitude de Mr X ou bien de celle de son premier propriétaire, durant la période de la naissance jusqu'au sevrage.

Un alpaga normal ne vient pas sur vous en courant. Un alpaga normal ne cherche pas le contact, ne vous fait pas les poches, ne se frotte pas à vous non plus. Naturellement les petits camélidés restent toujours un peu distants. Rien à voir avec une chèvre par exemple. Un alpaga est un alpaga, un chien est un chien, un chat est un chat.

Généralement, c'est au sevrage ( vers 6 ou 7 mois ) que les éleveurs vont manipuler les jeunes alpagas ou lamas qui ont été séparés de leur mère. Le dressage, ou l'éducation, à la longe n'est pas difficile mais demande de la patience et d'agir progressivement. En une semaine, à raison de 3 séances par jour, le jeune camélidé saura marcher au licol et acceptera de nous suivre bien docilement. Pendant cette période nous n'hésitons pas à le caresser, à le toucher partout - oreilles, bas ventre, queue, pattes, pieds... afin de le désensibiliser. Nous cherchons à instaurer une certaine relation de confiance avec lui, et de respect. Il semblerait que durant cette période d'éducation, on puisse le "chouchouter" sans craindre le syndrome du lama furieux.  En outre, les alpagas qui ne passent pas par cet apprentissage resteront toujours un peu trop sauvages, un peu trop fuyants.  Comme pour toutes choses il faut trouver le juste équilibre, et connaître la bonne méthode.

 

Mr X ne peut pas garder son alpaga. Alors quoi faire ? Je n'ai pas de solution facile à son problème. Je lui dis qu'au mieux il faudrait trouver un éleveur qui accepte d'essayer de l'intégrer dans un lot de mâles bien séparé. Pour ma part, je n'ai pas les moyens de le faire, mes alpagas mâles sont castrés et rejoignent de temps à autre le troupeau de femelles.

 

Alors si vous lisez cet article et êtes intéressés, ou si vous avez une piste ou un commentaire, un témoignage, n'hésitez surtout pas à nous les communiquer.

 

Je tiens à préciser, que selon moi, Mr X n' a rien à se reprocher, et si j'ai écrit cet article c'est pour que cette fâcheuse expérience profite à d'autres.

 

http://www.elevage-alpaga.com

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
Bonjour je me prénomme nadia mère de 3 enfants. Je vivais à briouze avec mon mari, quand en 2018 il décida d'aller en voyage d'affaire à Bresil , où il tomba sur le charme d'une jeune vénézuélienne et ne semblait même plus rentrer. Ces appels devenaient rares et il décrochait quelquefois seulement et après du tout plus quand je l'appelais. En février 2019, il décrocha une fois et m'interdit même de le déranger. Toutes les tentatives pour l'amener à la raison sont soldée par l'insuccès. Nos deux parents les proches amis ont essayés en vain. Par un calme après midi du 17 février 2019, alors que je parcourais les annonce d'un site d'ésotérisme, je tombais sur l'annonce d'un grand marabout du nom ZOKLI que j'essayai toute désespérée et avec peu de foi car j'avais eu a contacter 3 marabouts ici en France sans résultât. Le grand maître ZOKLI promettait un retour au ménage en au plus 7 jours . Au premier il me demande d’espérer un appel avant 72 heures de mon homme, ce qui se réalisait 48 heures après. Je l'informais du résultat et il poursuivait ses rituels.Grande fut ma surprise quand mon mari m’appela de nouveau 4 jours après pour m'annoncer son retour dans 03 jours. Je ne croyais vraiment pas, mais étonnée j'étais de le voire à l'aéroport à l'heure et au jour dits. Depuis son arrivée tout était revenu dans l'ordre. c'est après l'arrivé de mon homme que je décidai de le récompenser pour le service rendu car a vrai dire j'ai pas du tout confiance en ces retour mais cet homme m'a montré le contraire.il intervient dans les domaines suivants Retour de l'être aimé Retour d'affection en 7jours réussir vos affaires , agrandir votre entreprises et trouver de bon marché et partenaires Devenir star Gagner aux jeux de hasard Avoir la promotion au travail Envoûtements Affaire, crise conjugale Dés-envoûtement Protection contre les esprits maléfices Protection contre les mauvais sorts Chance au boulot évolution de poste au boulot Chance en amour La puissance sexuelle. agrandir son pénis Abandon de la cigarette et de l'alcool voici son adresse mail : maitrezokli@hotmail.com vous pouvez l'appeler directement ou l 'Ecrire sur whatsapp au 00229 61 79 46 97
Répondre
P
Pardon erreur de frappe faire faire aussi de l'attelage
Répondre
P
Bonjour, je souhaiterai avoir quelques conseils voilà je souhaiterai commencer un élevage de lama mais aussi et surtout pouvoir faire de la médiation animale et leur faire faire de la (toujours dans le cadre de la thérapie par les animaux) Je suppose que pour ça il vaut mieux des mâle castres.<br /> Comment les intégrer au troupeau si il y a des étalons? Ces derniers ne vont pas les batres? <br /> J'ai 2 chevaux sont 1 pas méchant mais dominant est ce que la cohabitation est possible? <br /> Je dois acheter des lamas de quel âge? <br /> Je vous remercie beaucoup de votre aide.
Répondre
N
Petite précision:<br /> Il ne fait pas du tout ça avec ma femme ou moi même.
Répondre
X
Bonjour,<br /> Vous pouvez m'appeler. Je serai disponible demain. Cordialement, Xavier Matton Planète Alpaga
N
Bonjour<br /> Je viens de tomber sur votre article fort intéressant.<br /> J'ai une soucis avec un alpaga.<br /> J'ai acheté 2 mâles, une de 6 mois et l'autre de 18 mois. Chez un éleveur, ils ont été elevés avec leur mère, pas de manipulation excessive.<br /> Il sont dans un enclos avec deux chèvres naines (mâle castré et femelle) et qq poules.<br /> Au début le jeune a couru un peu après les chèvres, jusqu'à sauter derrière puis dessus, plus par maladresse selon moi, en voulant jouer, mais ça je n'en suis pas sur. Maintenant ils cohabitent parfaitement.<br /> Ce qui me fait peur c'est Qu'aujourd'hui le jeune a reproduit le même comportement mais avec ma fille de 6 ans. Il a couru vers elle aussitôt qu'elle est entrée dans l'enclos, et s'est levé sur ses pattes arrières. Après ma fille s'est éloignée et il est encore venu vers elle et a sauté devant elle. <br /> Je n'arrive pas à expliquer ce comportement, d'autant plus qu'ils sont encore assez distants.<br /> Avez-vous une explications? Dois-je les faire castrer?<br /> Puis-je me permettre de vous appeler?<br /> Merci d'avance, cordialement.
Répondre