Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog de Planète Alpaga

Origine des petits camélidés d'amérique du sud

"Depuis 6 000 ans environ, le camélidé sud américain, animal caractéristique des Andes, a été une source d’aliment, de protection et de transport pour l’homme péruvien. Plus encore, il représente un aspect essentiel de la "personnalité" de ses paysages et a eu une grande influence sur l’idiosyncrasie sereine et contemplative de ses dominateurs.
A travers les siècles, les images de lamas, alpagas,guanacos et vigognes ont été mises en valeur par les différentes cultures andines ; depuis les peintures rupestres de Toquepala représentant des scènes de chasse, jusqu’à la plus sophistiquée céramique inca. Ces animaux ont fait partie d’innombrables cérémonies rituelles, soit comme sacrifice, soit en accompagnant les "seigneurs" dans leurs tombes. Cependant, leur origine est très lointaine : il y a des millions d’années la famille des camélidés peuplait le nord du continent américain.
L’on suppose qu’à une certaine période une partie de ces camélidés a émigré en Alaska en arrivant jusqu’en Sibérie, ce qui aurait donné origine aux actuels camélidés d'Afrique et d'Asie. Une autre partie des camélidés aurait émigré vers les territoires du sud et aurait trouvé un milieu idéal de survie dans les Andes centrales du continent.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/16/Camelid_locations_and_migration.png

Chacune des quatre espèces de camélidés andins a développé des caractéristiques propres (et le fait de compter avec le même nombre de chromosomes permet leur croisement) : le lama, le plus résistant et le plus apprécié comme bête de somme (peut porter jusqu’à 60 kg), a une taille d’environ 1,90 mètres.
L’alpaga, mesure environ 1,50 mètres de la tête jusqu’aux pieds (90 cm au garrot). Il est élevé pour la finesse et les grandes qualités de sa toison. La vigogne, plus petite et plus sauvage, atteint à peine 1,30 mètres et a la fibre la plus fine qui soit -celle-ci est très cotée et de ce fait, elle a été en danger d’extinction à cause du braconage. A présent, la vigogne est protégée par l’Etat péruvien.
Finalement, le guanaco, lui aussi sauvage : il atteint environ 1,80 mètres et habite également dans les montagnes de l’Argentine et du Chili."

Partager cette page

Repost 0